Foire aux questions

La mine Niobec est implantée à St-Honoré depuis plus de 35 ans. C’est l’une des trois seules mines de niobium au monde. Elle extrait du niobium qu’elle transforme sur place en ferroniobium. Ce minerai est ensuite vendu sur les marchés internationaux. La mine compte aujourd’hui plus de 400 employés et planifie la réalisation d’un projet d’expansion. Niobec a initié en amont une démarche d’information et de consultation. Voici les principales questions qui nous sont adressées :

Pouvez-vous nous expliquer à quoi sert le niobium ?

Le niobium est un métal qui, une fois transformé en ferroniobium, permet à la fois d’augmenter la résistance de l’acier tout en l’allégeant. Très utilisé dans la fabrication de pipeline, l’industrie automobile, la construction et autres super alliages, il procure un gain appréciable tant au niveau économique qu’environnemental. Concrètement, l’intégration de l’équivalent de neuf dollars de niobium dans une automobile permet de réduire son poids de 100 kilogrammes et d’augmenter sa capacité énergétique de 5%.

Pourquoi effectuez-vous actuellement un projet d’expansion ?

Le niobium connait actuellement une très forte demande sur les marchés internationaux. De ce fait, Niobec qui a déjà fourni près de 15% de l’offre mondiale, a vu sa part de marché diminuer à environ 8% au cours des dernières années. Niobec se doit donc de continuer à rester compétitive et concurrentielle dans ce marché en forte croissance. Afin d’assurer la pérennité de la mine pour les 46 prochaines années et de conserver sa position stratégique sur le marché mondial, la mine doit tripler sa production annuelle. Un projet d’investissement de 1,9 milliard $ est donc en cours d’étude afin d’adapter une nouvelle méthode d’exploitation.

Pourquoi Niobec a choisi la méthode d’exploitation par bloc foudroyé ?

Le choix de cette méthode d’exploitation repose sur cinq piliers spécifiques qui ont été considérés lors de l’étude de préfaisabilité soit les aspects économique, technique, environnemental, social et santé-sécurité. À la lumière de cette analyse, c’est la méthode d’exploitation par bloc foudroyé qui s’est révélée la plus intéressante. Le scénario par bloc foudroyé sera étudié plus en profondeur lors de l’étude de faisabilité actuellement en cours, ainsi que dans l’étude d’impact environnemental et social. Les résultats de l’étude de préfaisabilité nous ont confirmé un potentiel de production annuelle de 13 500 tonnes de niobium, qui nous permettrait de tripler le niveau de production de 2011 et ainsi pérenniser la vie de la mine pour les 46 prochaines années.

Avez-vous prévu construire une nouvelle route afin de réduire la circulation au village de St-Honoré et sur la route de l’Hôtel-de-ville et le rang St-Marc ?

Niobec s’est effectivement engagée à construire une route afin de limiter l’impact des nuisances de l’expansion, comme le bruit ou la poussière, pour les habitants de St-Honoré. Plusieurs tracés ont déjà été envisagés et seront soumis à une consultation publique qui aura lieu dans les prochains mois.

Est-ce qu’il y aura des retombées économiques concrètes découlant du projet d’expansion ?

Effectivement, le projet d’expansion de la mine Niobec prévoit la création de plus de 200 emplois d’ici 2016, en plus de soutenir de nombreuses entreprises régionales dans ses différents projets et opérations courantes. Niobec accordera une attention particulière pour maximiser les retombées régionales. Niobec deviendra avec plus de 600 employés un acteur économique important pour la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean.

Quelles sont les considérations environnementales de Niobec ?

En plus d’être certifiée ISO 14 001 et de respecter l’ensemble des normes environnementales émises par les différents paliers gouvernementaux, Niobec travaille constamment à réduire son empreinte écologique. Pour cela, elle a développé plusieurs partenariats, notamment avec la Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (MRNF) et le Comité Zip Saguenay. Que ce soit pour des projets en biodiversité, de recherche sur la revégétation accélérée des parcs à résidus miniers ou la mise en place d’un plan de conservation, la mine met tout en place pour minimiser son impact sur l’environnement.

Quelles sont les perspectives d’emploi chez Niobec ?

Niobec planifie actuellement la réalisation d’un projet d’expansion majeur qui augmentera les besoins en matière de main-d’œuvre. Nous prévoyons une création de 200 emplois d’ici 2016 pour atteindre un total de 600 employés. Cliquez ici pour connaitre les perspectives d’emploi.

Offrez-vous des visites de la mine au grand public ?

Il est impossible pour la mine d’offrir au grand public des visites du site considérant les mesures de santé sécurité très strictes que nous devons appliquer. Cependant, Niobec ouvre occasionnellement ses portes tant aux médias qu’aux acteurs économiques pour faire connaître ce secteur encore méconnu et démontrer le potentiel lié au projet d’expansion.

Quelle sont vos critères de dons et de commandites ?

La mine a pour volonté de s’impliquer et de soutenir son milieu en développant des liens de partenariats durables, tout en répondant à ses propres valeurs qui favorisent la santé sécurité, le développement durable et l’innovation. C’est pourquoi elle a mis en place une politique de dons et de commandites pour supporter les différents évènements locaux et régionaux.

Avez-vous pris en considération l’incertitude du voisinage face au développement de vos projets ?

Niobec est une entreprise minière responsable et engagée envers ses parties prenantes. Afin de répondre aux diverses interrogations émanent de la communauté, Niobec a mis en place durant l’été 2011 un bureau de relations avec la communauté en plein cœur du village de St-Honoré. Niobec souhaitait être accessible facilement pour les citoyens de St-Honoré. Toute personne désireuse d’obtenir davantage d’information sur le projet d’expansion ou partager ses préoccupations, peuvent rencontrer un des membres de l’équipe de Relations avec la communauté. Chaque préoccupation est considérée pour bonifier les études en cours. Niobec a regroupé différents intervenants de la communauté pour former le Comité du milieu et celui-ci travaille actuellement un plan d’action qui traite justement des préoccupations émises. Pour consulter notre démarche d’information et de consultation publique cliquez ici.

Le Guide et bonnes pratiques pour un processus harmonieux d’acquisition et d’indemnisation est la propriété intellectuelle du Comité du milieu. Les demandes de reproduction ou de traduction doivent être adressées au bureau de relations avec la communauté de Niobec.

Retour

Continuer